Archives de Catégorie: Inégalité

Ce que dit Daniela de La Havane, de sa vie de cubaine, alors que le pays est en pleine transition vers le capitalisme

Propos de Daniela, 50 ans, habitante du centre de la Havane, salaire : un peu moins de 20 dollars par mois *.

 «J’ai travaillé toute ma vie. J’ai appartenu à l’Union des Jeunes Communistes, à l’Association des Etudiants, au Parti, à la Fédération des Femmes Cubaines. J’ai été de toutes les associations révolutionnaires. Je me suis toujours battue, je ne suis pas partie. J’ai choisi de rester de ce côté car j’y ai toujours cru.  Et qu’est-ce qu’ils nous disent maintenant ? Qu’ils vont partir ? Qu’ils veulent prendre leur retraite (propos récents de Raoul Castro) ? Qu’ai-je gagné à être restée de ce côté de l’Histoire ? J’ai presque l’âge de la révolution. Mais souvent j’ai l’impression que pendant cinquante ans j’ai vécu une imposture».  Commentaire : Lire la suite

Tagué ,

A cidadania e a democracia modernas

Seminário LMDH – FIDH*

———————————–

Maputo, 5-9 de Maio de 2003

 Albano Cordeiro,

economista-sociologo, CNRS, Paris

membro da Associação Francesa de Ciência Politica (AFSP)

Representatividade e sufrágio universal

 A primeira forma histórica de democracia foi a democracia directa. A democracia directa não dispensa o sistema de voto maioritário para decidir de estratégias de interesse comum. Neste tipo de democracia os cidadãos são convocados na sua totalidade e, reunidos, aceitam ou rejeitam, com o voto à maioria, as proposições que lhes são submetidas. Hoje em dia, o plebiscito é um instrumento de democracia directa que foi conservado e é usado ainda em muitos países.

Mas a regra geral das democracias modernas é que os cidadãos não se ocupam das questões que se põem  à classe dirigente, que tem a responsabilidade da gestão do território e da sociedade. Estas questões são confiadas aos indivíduos que os cidadãos elegem para governar no nome deles.

Neste sentido, a democracia representativa é uma forma imperfeita de democracia, mas tida como (supostamente) adaptada às sociedades modernas constituídas por populações numerosas, e onde as questões de governação dum país são extremamente complexas. Lire la suite

Tagué , , , ,

Différence ou diversité?

Les discours sur la soi-disant « distance culturelle » se basent sur une opération de vrai et propre «mise à distance», qui consiste à inventorier ces caractères et à les rendre « coupables » des difficultés (ou facilités) que rencontre la dite « intégration ». Le classement selon la « distance culturelle » qui en dérive, acquiert relevance dans les discours des médias et des hommes politiques. Avec cette opération, se construisent des bases légitimantes pour des comportements sociaux, soit d’indifférence, soit d’hostilité diffuse, voir de discrimination sur plusieurs plans de la vie sociale. Il s’agit là, donc, des prétextes à la discrimination dans l’accès aux ressources communes pour des activités et investissements, en particulier culturels, à la discrimination dans l’emploi, et à bien d’autres sortes de discriminations .

Lire la suite

Tagué , ,