NOUVEAUX MODES DE MOBILISATION SOCIALE ET POLITIQUE et RÉVOLUTION CITOYENNE

Albano Cordeiro, Juillet 2013

Quand le M5Stelle se présente aux dernières élections législatives italiennes (février), il rassemble des candidats -et ensuite des parlementaires- les plus jeunes (moyenne d’âge, 39 ans) et les plus diplômés[1], élus avec 25,5% de l’électorat participant (entre 19 et 20% de la totalité de l’électorat). Ce Mouvement (qui se dit aussi « non-parti »)  agît d’une part en se faisant la  voix d’un immense ras-le-bol des citoyens à l’égard de la dite « classe politique » (PAS de la politique, puisque les candidats sont tous hyper-politisés, beaucoup étant militants associatifs, surtout sur des questions environnementales), et il « cible » -d’une certaine manière- un électorat jeune rompu au langage politique. Ceci  en choisissant de s’adresser à eux principalement par communication internet (blog de Grillo, qui a pu recevoir jusqu’à 350.000 liaisons par jour, site du mouvement, … ), et -refusant la presse, les radios et les télévisions italiennes (sauf étrangères)- s’adresser aux citoyens dans leur diversité, «en direct» dans les places d’Italie que Beppe Grillo parcourt du nord au sud.
Il semble bien que le contexte français est peu propice à de telles stratégies et tactiques. La critique des organisations partidaires, où la ligne vient de – ou est formulée par – en haut, reste tabou. Pourtant, il s’agirait de tenir compte des atouts provenant de l’horizontalité qu’offrent les nouveaux moyens de communication élargie. En tout état de choses, pour aboutir une politique il faut  repérer un « émetteur » reconnu par ceux qui se retrouvent dans une certaine ligne définie à partir d’une diversité accumulée « horizontalement ».
Y a-t-il un ras-le-bol en France capable devenir le « support » pour formuler-proposer une alternative ? Il parait que non. Il y a encore des illusions sur la manière traditionnelle de faire la politique.
Des expériences, d’une part des révolutions tunisiennes et égyptiennes et, d’autre part, des mouvements Indignados et OWS (Occupy), ainsi que les mouvements urbains brésiliens, on vérifie que la mobilisation ne part pas de centrales politico-syndicales, mais de gens (jeunes, en général), politisés mais qui dispensent les partis pour formuler des revendications et -parfois  obtenir quelques victoires.
Certes ce n’est pas encore l’Alternative …..
La piste -qui n’est pas seulement française- de la Révolution Citoyenne peut être enrichie de toutes ces expériences. Deux problèmes. D’une part, élargir au-delà de ceux qui sont sensibles, écoutent et agissent selon ce qu’émettent les partis (mobilisations préparées, tractées, papyro-diffusées), c’est crucial – lissime.
Une frange des gens est aujourd’hui plus préparée pour comprendre la pertinence et l’actualité de telle ou telle revendication. Nul besoin de parti pour cela. Cette frange, selon les pays, peut représenter des dizaines, voire des centaines de milliers de personnes « qui en veulent ». Une bonne partie est atteignable par internet (ça ne suffit pas, certes!). Deuxièmement, la révolution citoyenne consisterait à obtenir des changements institutionnels au niveau du fonctionnement de la démocratie réellement existante (représentative), pour déstabiliser le système …. qui, lui-même, nous aide puisque sa crédibilité est largement souffrante en temps de crise économique systémique.
Albano Cordeiro


[1] Le moyen privilégié par le M5S, l’internet, est aussi un moyen de désigner les candidats dans leurs circonscriptions respectives. Se présenter comme candidat est une démarche individuelle, liée ou pas à un groupe militant ou association active sur le plan social, politique ou environnemental. En adhérant au M5S par inscription directe via internet, chaque citoyen peut choisir entre plusieurs noms. Le nombre moyen de ces citoyens votant pour désigner le candidat dans une circonscription déterminée, a été avancé. Il serait de l’ordre de 48.000.

Tagué , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :