Archives Mensuelles: juillet 2013

Citoyenneté et nationalité

Albano Cordeiro, janvier 2010

Il y a une vraie difficulté à définir la citoyenneté – la définition classique qui y voit un corpus de droits et devoirs est piégeuse parce que la nature des critères pour en être titulaire peut en faire un privilège ou en faire un état auquel on a accès sous des conditions. L’avantage de lier la citoyenneté à la résidence est que la citoyenneté se « territorialise » par le simple constat de résider dans ce territoire-là. On y accède via un fait objectif. Mais il y aurait bien sûr d’autres raisons une desquelles est que notre action se fait en général dans une proximité de socialibilité. La citoyenneté a à voir avec le social. Et pour avoir du social il agir et interagir dans un cadre de proximité, avec des gens avec qui on est susceptible d’entrer en relation. La citoyenneté hors-sol ne marche pas. C’est l’appartenance à la société et non pas à une appartenance (supposée) à la communauté imaginaire de la Nation qui fond la citoyenneté. Lire la suite

Publicités
Tagué , ,

NOUVEAUX MODES DE MOBILISATION SOCIALE ET POLITIQUE et RÉVOLUTION CITOYENNE

Albano Cordeiro, Juillet 2013

Quand le M5Stelle se présente aux dernières élections législatives italiennes (février), il rassemble des candidats -et ensuite des parlementaires- les plus jeunes (moyenne d’âge, 39 ans) et les plus diplômés[1], élus avec 25,5% de l’électorat participant (entre 19 et 20% de la totalité de l’électorat). Ce Mouvement (qui se dit aussi « non-parti »)  agît d’une part en se faisant la  voix d’un immense ras-le-bol des citoyens à l’égard de la dite « classe politique » (PAS de la politique, puisque les candidats sont tous hyper-politisés, beaucoup étant militants associatifs, surtout sur des questions environnementales), et il « cible » -d’une certaine manière- un électorat jeune rompu au langage politique. Ceci  en choisissant de s’adresser à eux principalement par communication internet (blog de Grillo, qui a pu recevoir jusqu’à 350.000 liaisons par jour, site du mouvement, … ), et -refusant la presse, les radios et les télévisions italiennes (sauf étrangères)- s’adresser aux citoyens dans leur diversité, «en direct» dans les places d’Italie que Beppe Grillo parcourt du nord au sud. Lire la suite

Tagué , ,

Questions posées par la stratégie Mélenchon

Une réflexion

Albano Cordeiro, mai 2013

Mélenchon, dans ses derniers discours, avance plusieurs issues possibles au mouvement social qu’importe susciter et appuyer pour redonner de l’espoir à un changement.
Sont trois les objectifs qui sont proposés dans ses discours. Lire la suite

Tagué ,

Ce que dit Daniela de La Havane, de sa vie de cubaine, alors que le pays est en pleine transition vers le capitalisme

Propos de Daniela, 50 ans, habitante du centre de la Havane, salaire : un peu moins de 20 dollars par mois *.

 «J’ai travaillé toute ma vie. J’ai appartenu à l’Union des Jeunes Communistes, à l’Association des Etudiants, au Parti, à la Fédération des Femmes Cubaines. J’ai été de toutes les associations révolutionnaires. Je me suis toujours battue, je ne suis pas partie. J’ai choisi de rester de ce côté car j’y ai toujours cru.  Et qu’est-ce qu’ils nous disent maintenant ? Qu’ils vont partir ? Qu’ils veulent prendre leur retraite (propos récents de Raoul Castro) ? Qu’ai-je gagné à être restée de ce côté de l’Histoire ? J’ai presque l’âge de la révolution. Mais souvent j’ai l’impression que pendant cinquante ans j’ai vécu une imposture».  Commentaire : Lire la suite

Tagué ,

LA CITOYENNETE INDIVIDUELLE et LA CITOYENNETE COLLECTIVE

Albano Cordeiro, économiste-sociologue, Paris, Février 2013

(publié dans Lettre Scientifique de l’ATTAC, n° 52, mars 2013)

Introduction

La citoyenneté collective fut l’une des questions soulevées par le mouvement pour le droit de vote local aux résidents étrangers, tel qu’il s’est manifesté dans les années 80, en particulier aux élections municipales de 1983 et suite au non-accomplissement de la promesse mitterrandienne d’accorder ce droit. L‘un des mouvements engagés dans la lutte pour cette revendication a été le Collectif des Droits Civiques, dans lequel s’étaient engagés des militants liés au CAIF (Conseil des Associations Immigrées de France).

Dépourvus, à titre individuel, de la citoyenneté française, nous prétendions que leur engagement relevait bien de la citoyenneté, d’un autre type de citoyenneté. Les résidents étrangers s’engageant pour cette revendication, exerçaient une citoyenneté de facto, une citoyenneté collective. Citoyenneté qui ne pouvait leur être enlevée. Elle passait par l’exercice du droit d’association (de jure ou de facto) qui concernait également les résidents étrangers.

Le concept de  «nouvelle citoyenneté» qui émerge alors (suite à Convergence 84 pour l’Egalité) dans les débats de militants élargit la réflexion aux «appartenances collectives», qui auraient, elles, un droit de cité dans une société plurielle, de pluralisme culturel. Un droit d’exercer collectivement la citoyenneté dans son espace propre, l’espace public[i]. Lire la suite

Tagué , , ,

AUTOGESTION et DEMOCRATIE

Albano Cordeiro;

mai 2013

Suite aux Assises pour l’Ecosocialisme du Parti de Gauche (1 décembre 2012), a circulé un texte critique, se voulant apporter d’autres éléments et redressant certaines analyses.

Le texte  des Assises reste un texte de base dans le débat actuel de refondation des bases idéologiques d’une gauche de transformation sociale, économique et politique. Je suis néanmoins largement d’accord avec les critiques faites, en particulier sur le manque de développement du thème de la réduction (massive) du temps de travail, de l’impact du mouvement des femmes, de la thématique « besoins » et des « attentes », ou encore sur les empreintes de républicanisme dans le texte PG et la tentation d’écologiser le « socialisme », etc.

Il est aussi signalé, dans le texte critique, que l’on n’aborde pas suffisamment la question de l’autogestion. Celle de l' »auto-gouvernement de la société »  … ou encore  celle de la « prise en main par les hommes et les femmes des affaires qui les concernent ». Vaste question que je verrai bien développée, dans le texte critique, et dans un texte synthèse. Il reste que la problématique de l’autogestion reste complexe. Elle rejoint celle de la démocratie. Lire la suite

Tagué , ,

LES ENJEUX DES ELECTIONS LEGISLATIVES ET PRÉSIDENTIELLES DU 28 OCTOBRE 2009 AU MOZAMBIQUE

Albano Cordeiro*

CNRS, Paris.

Maputo, octobre-novembre 2009

Repères historiques

Le Mozambique, ancienne colonie portugaise, a acquis son indépendance en 1975, après une lutte de libération durée une dizaine d’années, dirigée par le Front de Libération du Mozambique (Frelimo), et suite au coup d’état du 25 avril 1974, mené par le Mouvement des Forces Armées (MFA), mouvement de jeunes officiers de l’armée portugaise.

Par les « Accords de Lusaka » de septembre 1974, le gouvernement portugais s’est engagé à un transfert total et absolu de la souveraineté qu’il possédait sur le Mozambique et sa population, au Frelimo. Celui-ci constituerait un gouvernement, sans avoir à passer par la case élections. Cet état de choses était, à l’époque, considéré « normal » voire inéluctable, vu la nécessité de réorganiser le pays le plus rapidement possible, et la légitimité accordée par le fait d’avoir mené la lutte de libération. Lire la suite

Tagué , ,

LA PARTICIPATION DES JEUNES PORTUGAIS AU MOUVEMENT DES JEUNES ISSUS DE L’IMMIGRATION DES ANNEES 80

Albano CORDEIRO
CNRS Paris
         Lors du dernier colloque du SITI* nous avons constaté avec regret que le rôle des jeunes portugais dans 
le mouvement des jeunes issus de l'immigration des années 80 apparaissait comme n'ayant eu aucune relevance. 
Cette participation n'a pas été mentionnée une seule fois comme le laissait prévoir le choix des intervenants 
sur ce sujet.
        L'enjeu de cette implication de jeunes portugais dans Convergence 84 pour l'Egalité était d'asseoir une
 alliance entre deux générations venant de communautés différentes mais qui pour une grande part partageaient 
un passé et un destin communs. En outre en vertu de deux dynamiques totalement distinctes les portugais et les 
algériens de France avaient des raisons d’œuvrer de façon convergente pour ouvrir des brèches dans les 
barrières que la société‚ et l'Etat français opposent à l'affirmation publique des identités issues de 
l'immigration. Lire la suite 
Tagué , ,