Archives Mensuelles: mai 2013

Les jeunes Portugais et Convergence 84 pour l’Egalité – Ce qui s’est joué : Retour sur un échec

Albano Cordeiro

membre de la Coordination nationale de

Convergence 84 pour l’Égalité

Convergence 84 pour l’égalité est parfois citée lorsque l’on énumère les Marches des années 80. Cela se résume à l’intitulé de cette initiative ou à ajouter une date : le 1er décembre 1984, jour où environ 30000 personnes ont défilé à Paris, avec les « rouleurs » en tête. Ces mentions extrêmement sommaires, sans entrer dans des détails, laissent supposer que cette initiative partage les caractéristiques de ces marches. La difficulté à mieux en rendre compte ne tient pas uniquement au fait qu’elle est tombée dans l’oubli. C’est aussi parce que, par ses objectifs, bien que parfaitement intégrables dans ceux du dit « mouvement beur », cette initiative tenta d’infléchir ce mouvement dans une autre direction. Parler de Convergence équivaut à revenir sur des débats internes que la littérature sur les marches évite en général d’aborder.

Lire la suite

Tagué ,

Différence ou diversité?

Les discours sur la soi-disant « distance culturelle » se basent sur une opération de vrai et propre «mise à distance», qui consiste à inventorier ces caractères et à les rendre « coupables » des difficultés (ou facilités) que rencontre la dite « intégration ». Le classement selon la « distance culturelle » qui en dérive, acquiert relevance dans les discours des médias et des hommes politiques. Avec cette opération, se construisent des bases légitimantes pour des comportements sociaux, soit d’indifférence, soit d’hostilité diffuse, voir de discrimination sur plusieurs plans de la vie sociale. Il s’agit là, donc, des prétextes à la discrimination dans l’accès aux ressources communes pour des activités et investissements, en particulier culturels, à la discrimination dans l’emploi, et à bien d’autres sortes de discriminations .

Lire la suite

Tagué , ,

LES APPORTS DE LA COMMUNAUTÉ PORTUGAISE Á LA DIVERSITÉ ETHNO-CULTURELLE FRANÇAISE

Albano Cordeiro

Hommes & Migrations, 1999

L’immigration portugaise en France présente des spécificités uniques : c’est la première fois qu’une population nombreuse provenant d’un pays monoculturel et monolinguistique s’est établie en France. Forte de son identité collective nationale affirmée, cette population a su créer et maintenir de très actifs réseaux d’entraide et de solidarité, qu’ils soient  associatifs, familiaux, ou professionnels. Mais peut-on reproduire, d’une génération à l’autre, une identité culturelle « minoritaire », et donc assurer la transmission de cette  identité?

La présence de populations de différentes origines migrantes, qui se débarrassent de pratiques non socialisables dans le pays d’accueil, mais gardent les pratiques nécessaires au maintien de leur identité culturelle, apporte aux Etats-nations une diversité culturelle. La société, ses institutions, ses lois, son appareil d’éducation, devront pouvoir la gérer. Lire la suite

Tagué ,

L’impact des dernières élections législatives italiennes sur la maturation d’une « révolution citoyenne ».

Albano Cordeiro, Mars 2013
Préambule
Que la démocratie (représentative) puisse rendre un pays ingouvernable, cela parait un paradoxe. Surtout quand cette contre-performance ne relève pas de tripotages plus ou moins légaux dans l’organisation du scrutin. Le scrutin s’est fait selon les règles (supposées, du moins) démocratiques. L’expression des citoyens s’est faite dans le cadre légal de la loi électorale.
Evidemment, est exclu que la situation italienne se reproduise en France. Mais ce que vient de se passer en Italie peut contribuer à la réflexion sur la dite «révolution citoyenne». Rappelons que cette notion est avancée en France par la gauche radicale, en particulier par des organisations adhérentes au Front de Gauche, rencontrant des consensus dans la mouvance écologiste de gauche et chez les décroissantistes.
Pour éclaircir l’enjeu, nous définissons la dite «révolution citoyenne», le passage, par des voies pacifiques, d’un système politico-économique basé sur une structure inégalitaire de la société -où la propre inégalité fournit les moyens pour l’entretenir et l’accroître- vers un système qui deviendrait progressivement de plus en plus égalitaire. Ce passage s’obtiendrait par des mobilisations citoyennes persistantes qui changeraient à terme le rapport de forces entre ceux qui défendent le système en vigueur et ceux qui cherchent à le changer radicalement pour aller vers une société meilleure, par un processus qui pourrait être long .
L’évènement des récentes élections législatives italiennes donne des éléments de réflexion sur la faisabilité d’une révolution citoyenne. Lire la suite

Tagué ,